Samedi 1er septembre 2018 — Dernier ajout lundi 29 octobre 2018

Notre complot de 2018-2019

0 vote

Les vacances, c’était pour recharger les batteries. En ce moment, beaucoup reprennent l’activité. Nous vous exhortons à ne laisser aucune difficulté vous vaincre, mais plutôt à devenir jour après jour plus courageux et plus vaillant car la tâche de servir l’humanité et la création nous incombe toujours et encore. Il en va de même pour la vie de l’Eglise et de nos communautés. Chaque jour nous entraîne dans un mouvement de vigilance et de restauration. Restaurer ce qui nous a été donné et que nous avons brisé ! Pensons aux apôtres Pierre et Jean qui allaient au temple pour prier. Sur la route, ils croisent une personne handicapée – que ce malheur obligeait à mendier pour vivre. Et Pierre lui dit : ‘’De l’argent et de l’or, je n’en ai pas, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ, lève-toi et marche.’’ Frères et sœurs en humanité et dans la foi, notre semblable, notre famille, notre quartier, notre paroisse ou notre communauté … sont touchés chaque jour par un handicap. Chaque jour, ils ont besoin d’une vie nouvelle ; ils ont besoin de quitter les périphéries et de rejoindre une terre réparée et accueillante pour tous. Ils souffrent d’être des spectateurs d’une vie qui les a oubliés. Nul n’est jamais trop pauvre pour n’avoir rien à donner ! Qu’avons nous fait de nos talents et de notre temps ? Nul d’entre nous ne vit pour soi-même, disait St Paul, nous vivons les uns pour les autres. Au moment de commencer cette nouvelle année pastorale, une question se pose à nous et même s’impose : dans ce milieu où je vis, dans ma paroisse, comment retirer le service des épaules d’une minorité pour le confier aux mains de plusieurs – et le garder là ? Le service devrait être pour chacun une part importante de notre identité humaine et chrétienne, une part de nos actions. L’effort missionnaire initial que notre Synode attend de chacun est celui de mieux connaître notre paroisse que nous cherchons à servir et d’apprendre à l’aimer. N’imaginons pas que les services et les missions sont du ressort des autres et ne jouons pas le rôle du client. Nous pouvons tous participer, en créant une synergie des soutiens mutuels.

Pour cette rentrée 2018 - 2019, nous allons beaucoup parler d’une semaine missionnaire. Nous allons la préparer ensemble, pour pouvoir la vivre ensemble du 31 mars au 7 avril. Une occasion communautaire de nous ouvrir aux autres, de partager notre temps, nos talents, nos richesses humaines et spirituelles, d’inclure les gens différents de nous – qui parlent une autre langue, qui ont des idées politiques différentes, une autre religion et une autre culture …

Bonne et fructueuse Année Pastorale à tous.

Père Jean Mabundi