La sainteté n’est pas un acquis.

mardi 31 octobre 2017
par  Père Jean MABUNDI
popularité : 11%

Elle est une quête !

Mgr Gérard Huyghe, ancien évêque d’Arras, disait : La valeur d’une Église ne s’apprécie pas au nombre de ses adhérents, fussent-ils pratiquants, mais au témoignage évangélique que donnent les communautés qui la composent. Un des aspects importants de ce témoignage évangélique, c’est bien la fraternité chrétienne. Parce que le chrétien est avant tout un être en communion, celui qui est invité à dire la principale prière reçue du Fils Unique de Dieu, le Pater, au pluriel. NOTRE Père !

Ainsi, le grand mystère de notre foi, c’est cette communion avec le Seigneur, et avec nos frères unis en Lui. Notre foi, c’est toujours une foi en communion avec d’autres. Nous sommes le corps du Christ, chacun de nous est un membre de ce Corps. Chacun de nous reçoit la grâce de l’Esprit pour le bien du corps entier, chantons-nous. Dieu nous a tous appelés à la même espérance, des ténèbres à sa lumière, à la paix que donne sa grâce, au salut par la renaissance… Dieu nous a tous appelés à la même sainteté, à l’amour et au pardon…

Au moment où j’écris ce mot, en pleine semaine missionnaire mondiale 2017, le message est clair : « Osons la Mission ». Je traduis : osons prendre notre place auprès du Christ en Gloire en prenant la route du service le plus humble et du don de soi. C’est cela aussi que j’ai retenu du souci de notre évêque, Denis Moutel, d’organiser un synode diocésain : une invitation à une prise en charge plus soutenue de nos communautés par nous-mêmes ; une façon de nous éloigner de l’attentisme et du découragement - qui ne sont pas des attitudes de foi.

Le chemin de la Sainteté de tous et pour tous, que nous évoquons le 1er novembre, passe par cette vocation sublime et par ce chemin de gloire : le Service.
Sinon, pourquoi donc serions-nous chrétiens ?

Heureuse Toussaint à tous.

Jean Mabundi

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Facebook

Facebook