Vers qui va l’Église aujourd’hui ?

vendredi 1er décembre 2017
par  Père Jean MABUNDI
popularité : 42%

En parlant de la pratique qui baise dans notre Eglise, nous nous demandons souvent qui vient encore à l’église aujourd’hui. Mais la vraie question ne serait-elle pas : vers qui va l’Eglise aujourd’hui ? Vers qui vont les chrétiens ? Vers qui allons-nous sur nos territoires paroissiaux ?

Nul doute, nos regards sont déjà tournés vers les fêtes de fin d’année. Pour nous, c’est Noël qui approche et nous avons commencé à nous y préparer. Ne l’oublions pas, Celui qui doit venir et qui est déjà venu, Jésus, l’Emmanuel, est allé vers tout le monde, y compris vers les exclus et les bannis de la société. Que l’on se souvienne de grandes figures de la conversion : Marie-Madeleine, Zachée, la Samaritaine et les Samaritains … De manière particulière, pensons à Paul de Tarse.

Au moment où, dans nos paroisses, se construisent des projets pastoraux à l’issue du Synode diocésain, la question d’une grande ouverture se pose lourdement à nous et à notre volonté de mettre nos pas dans ceux du Christ. Notre Eglise, Corps du Christ, doit avoir le courage d’être un espace de rencontre et d’écoute de toute personne. Le schéma d’orientation que propose notre évêque nous invite à cette vigilance : ‘’La tentation du repli sur quelques lieux forts existe, ce qui consisterait à abandonner les communautés les plus fragiles. Pour assurer au mieux notre mission d’évangélisation, nous avons à penser de nouvelles manières de vivre cette mission.’’

Et notre Pape : ‘’J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que des habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale deviennent un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation. La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre que dans le sens suivant : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de ‘’sortie’’ et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. […] Tout renouvellement dans l’Eglise doit avoir pour but la mission, afin de ne pas tomber dans le risque d’une Eglise centrée sur elle-même.’’(La joie de l’évangile, n°27).
Bon travail de recherche pour de bons projets pastoraux.
Bonne préparation à des fêtes de fin d’année que je vous souhaite belles et porteuses.

Père Jean Mabundi

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus
Bannière denier
Facebook

Facebook