« Léguer à l’Église » Enregistrer au format PDF

Lundi 19 octobre 2020
0 vote

Legs, donations et assurances-vie « Léguer à l’Église un engagement au nom de votre foi »

Comme vous le savez les ressources de l’Eglise proviennent uniquement de la générosité de ses fidèles, puisque l’Eglise ne reçoit ni subvention de l’Etat, ni subside du Vatican d’ailleurs !

Ainsi pour assurer toutes ses dépenses de fonctionnement au présent, mais aussi d’investissement pour l’avenir, l’Eglise ne peut compter que sur elle-même c’est-à-dire sur les « offrandes » de la communauté qu’elle rassemble.

Les legs font partie d’une catégorie de dons dans laquelle on va trouver les donations, l’assurance vie et les legs.

Il s’agit de ressources essentielles pour l’avenir de l’Eglise, puisqu’elles vont être principalement destinées à assurer la poursuite de sa mission d’évangélisation, d’éducation et de prière.

Ils sont principalement affectés à l’entretien, l’équipement, la rénovation et la construction de nos lieux de rassemblement : églises, salles paroissiales, aumôneries, séminaires, presbytères, maisons de retraite pour les prêtres âgés…

Le legs est une démarche très personnelle puisqu’il s’agit de prévoir par testament, que tout ou partie de ses biens seront affectés après son décès à une cause qui vous tient à cœur. Faire un legs à l’Eglise est donc un engagement fort au nom de la foi.

Il offre au testateur (Personne qui fait ou qui a fait son testament) la garantie que ce qu’il va léguer sera utilisé conformément à ses souhaits. On peut ainsi dédier spécifiquement ce legs pour soutenir des actions ou des projets particuliers comme la formation des séminaristes, l’amélioration des conditions d’hébergement des prêtres âgés, la formation des jeunes et adultes à la foi, ou bien carrément la rénovation des édifices cultuels …etc…  Tout le monde est concerné et pas seulement les plus fortunés !

Bien sûr, il est tout à fait légitime de penser prioritairement à ses enfants pour transmettre son patrimoine. Mais, dans certains cas, après une discussion en famille, on peut convenir ensemble de céder une partie de ses biens à l’Eglise.

Prenons concrètement le cas, d’une personne seule sans enfants. Imaginons qu’elle n’a comme héritier qu’un seul neveu. Comme vous le savez ce neveu devra acquitter auprès de l’Etat plus de 50 % de droits de succession sur les biens dont il héritera. C’est beaucoup, mais c’est la loi ! Par exemple pour un héritage de 100 000 euros, il ne percevra en fait que 49 382 euros. Et bien, par testament auprès de son notaire, cette personne peut décider de faire un legs des 100 000 euros à l’Eglise (1), à charge pour l’Eglise de reverser net de frais et de droits, ce qui de toute façon serait revenu au neveu, soit 49 382€. Dans ce cas, c’est l’Eglise qui acquittera les droits de succession à la place du neveu, mais uniquement sur les 49 382€, soit 23 118€. Et l’Eglise pourra donc garder le reste, soit 26 882 €. Vous voyez que dans cet exemple, le neveu n’est pas lésé, mais que, en plus, le testateur va soutenir l’Eglise pour lui permettre de poursuivre sa mission.

Les services de l’Economat diocésain (2) sont là pour accompagner chacun dans son projet de léguer à l’Église, pour répondre à ses interrogations et l’aider à concrétiser son choix de la meilleure façon possible, compte tenu de sa propre situation familiale et financière.

On peut léguer tout type de bien à l’Eglise : épargne, compte titres, bien immobilier, voiture, meubles… et sous toute forme (legs universel, legs particulier, en nue-propriété, assurance-vie…)

  • (1) Le legs devra être libellé au nom de l’Association diocésaine de Saint-Brieuc et Tréguier.
  • (2) Economat diocésain – Loïc Blin - Tel : 02 96 68 12 75 Association Diocésaine de Saint-Brieuc et Tréguier - 81, rue Mathurin Meheut CS 44224 - 22042 SAINT-BRIEUC CEDEX2

Délégué legs : Michel Besnard –Tel : 06 08 60 22 56 Mail :delegue.legs chez diocese22.fr

depliant-don-legs

Voir en ligne : Faire un legs