Ralentir … Enregistrer au format PDF

Lundi 8 juillet 2019 — Dernier ajout mercredi 10 juillet 2019
0 vote

Au bout de deux ou trois jours de vacances, l’un de mes amis s’étire doucement du fond d’une chaise-longue en disant simplement : « je n’ai pas assez rien fait ! ».

C’est une expression de contentement plutôt qu’une plainte, une forme de jubilation plus que de paresse. Ce serait donc un peu cela, les vacances : ne rien faire ?

Oui, à condition de ne pas oublier ceux pour qui le temps de l’été représente un surcroît d’activités : tous les professionnels de l’activité du tourisme dont nous saluons le travail et les qualités d’accueil sans parler des parents et grands-parents qui doivent veiller sur chacun dans une maison bien remplie. Ne rien faire ? Nous n’oublierons pas non plus ceux qui aimeraient bien faire un peu plus, tous ceux qui n’ont pas ou pas assez de travail.

Ne rien faire ? Pourquoi pas ? Mais peut-être s’agit-il de faire autre chose ou bien de faire les mêmes choses autrement : ralentir, souffler, découvrir, rencontrer, prendre son temps.

Alors soyez heureux de venir vous reposer en Argoat (la terre) et en Armor (la mer), vous tous qui venez nous visiter. Avec notre diocèse et les habitants des Côtes d’Armor, je vous souhaite la bienvenue. Sur les sentiers ou sur la plage, sur les marchés ou au jardin, ne manquez pas de vous reposer pour mieux faire et mieux être avec les autres.

Par votre participation active, vous enrichissez aussi la vie de nos communautés chrétiennes : venez apporter votre voix au chant de l’assemblée dominicale et votre présence priante à l’un des nombreux Pardons de l’été.

Entre le faire et l’être, nous voulons rencontrer le Seigneur : être avec lui pour mieux faire sa volonté, doucement, paisiblement, avec tous ceux qu’Il confie à notre attention.

Denis Moutel † Evêque de Saint-Brieuc et Tréguier

Voir en ligne : Été 2019 : Pastorale du tourisme du diocèse de Saint-Brieuc