Rencontre avec les servants d’autel Enregistrer au format PDF

Lundi 25 février 2019
0 vote

Les servants(es) d’autel sont souvent des enfants que nous appelions « enfants de chœur ». C’est un service d’Eglise qui ne s’improvise pas.

"Le Lien" a rencontré Eulalie, Aliénor, Anne-Victoire, Pierre et Louis avec Isabelle leur responsable et formatrice. Voici donc ces témoignages…

LE Lien : Isabelle comment devient-on servant d’autel ?

Isabelle : Il faut d’abord oser faire part à ses parents ou à sa catéchiste de ce désir d’être servant(e) d’autel. Ensuite après avoir observé quelques dimanches, depuis l’extérieur du chœur, les gestes et déplacements des servants(es) d’autel, le postulant rejoint l’équipe en participant « en civil » à la procession d’entrée et à la réception des paniers de quête. C’est une étape importante parce qu’ainsi l’enfant reste libre de sa décision jusqu’au bout. C’est en expérimentant avec son corps qu’il va “sentir” si ce type d’engagement lui convient. Puis vient le temps de la décision : heureux de vivre ce service, les enfants demandent (assez vite d’ailleurs) à recevoir leur aube. Nous vivons cette étape au début d’une messe. Le prêtre appelle le postulant et le questionne : “veux- tu t’engager dans ce service de l’autel ? ». C’est toujours un plus ancien de l’équipe qui remet ce vêtement blanc, rappel du baptême et de la mission de témoin de l’Amour de Jésus. Membre à part entière de l’équipe, le nouveau servant(e) d’autel participe alors pleinement à la préparation de l’autel. Le geste le plus facile est de verser l’eau du lavabo sur les mains du prêtre pendant qu’il prononce ces paroles du psaume 50 « lave moi de mes fautes, Seigneur, purifie-moi de mon péché ». C’est donc souvent ce geste qui lui est confié au tout début, accompagné par un servant expérimenté. Progressivement, le nouveau servant(e) d’autel va apprendre les différents rôles qui peuvent être accomplis pendant une eucharistie.

LE Lien : Quels sont les différents rôles ?

  • Le porte flambeau est le plus important dans la diversité des services
    • Se tenir prêt de l’ambon pendant la proclamation de l’évangile
    • Procession des offrandes
    • Procession pour aller chercher la réserve eucharistique
    • Accompagner les prêtres et les personnes qui offrent la communion
  • Le thuriféraire chargé de l’encensoir
  • Le porte-navette qui contient l’encens
  • La quête : recueillir les paniers
  • Le service d’autel : apporter le pain et le vin / Le lavabo.

LE Lien : À vous de prendre la parole et de nous dire : pourquoi avez-vous décidé d’être servant(e) d’autel ?

Louis : C’est ma maman qui me l’a proposé Aliénor : Je m’ennuyais à la messe et mes frères et sœurs étaient servants d’autel avant, j’ai voulu faire comme eux.

Pierre : Moi aussi je m’ennuyais pendant la messe, j’ai voulu participer de cette façon.

Anne-Victoire : Pour aider les prêtres, je trouve que c’est mieux que ce soient des enfants qui le fassent plutôt que des adultes.

Eulalie : Je m’ennuyais aussi à la messe alors maman m’a proposé de les rejoindre.

LE Lien : Est-ce qu’il y a un service que vous préférez plus que d’autres ?

Louis, Aliénor, Anne-Victoire : Ils sont unanimes pour dire leur préférence pour porter le flambeau, Parce que l’on bouge plus souvent, on fait des choses différentes, on s’ennuie moins.

Aliénor : J’aime bien aussi être assise à côté du prêtre, il nous donne quelques fois le micro, j’aime aussi tenir la navette.

Pierre : J’aime l’encensoir.

Eulalie : Je n’ai pas de préférence, j’aime tout !

LE Lien : Et y a-t-il des services que vous aimez moins ?

Anne-Victoire : Je n’aime pas être debout près du pilier pour attendre les paniers de quêtes.

Aliénor : Je trouve un peu trop long les lectures et l’homélie du prêtre.

Louis : Quand il y a des cérémonies plus importantes comme la confirmation, j’ai peur de ne pas savoir bien faire parce que je n’ai pas l’habitude. Ça fait un peu peur.

Pierre : C’est quand même un peu stressant les grandes célébrations.

LE Lien : Qu’auriez-vous envie de dire à vos copains et copines pour qu’ils viennent vous rejoindre ?

Aliénor : La plupart ne viennent pas souvent à la messe même quand ils viennent au caté sauf pour les grandes fêtes alors c’est difficile de leur en parler.

Eulalie : Je n’en parle pas beaucoup.

Isabelle : C’est une grande joie pour l’équipe d’accueillir des nouveaux ! Si des enfants ont envie de venir nous rejoindre, ils seront les bienvenus. Ils en parlent à leurs parents ou grands-parents ou à leurs catéchistes qui me transmettront. N’hésitez pas à venir nous trouver près de la sacristie en début ou en fin de messe. Nous faisons quelques répétitions ; cela ne prend pas trop de temps. Même si c’est avec leurs nombreuses activités ce n’est pas évident à organiser, nous trouvons toujours un moment qui convient à tous. C’est avec joie et fierté que les enfants accomplissent chaque dimanche ce service de l’autel. Mais ils ont aussi la liberté certains dimanche de demander une pause et rester dans l’assemblée avec leur famille.

Eulalie : Quelques fois des adultes viennent nous dire merci après la messe, ça fait plaisir.

LE Lien : Merci à Isabelle et à nos 5 jeunes amis qui, avec beaucoup de spontanéité et de joie, ont pris le temps de cet échange .