Repérer la présence du Christ en moi et l’entretenir Enregistrer au format PDF

Mercredi 13 mai 2020 — Dernier ajout mercredi 1er juillet 2020
0 vote

Jean 14, 1 – 12 (5 ème dimanche Pâques A)

Nous serons encore éloignés les uns des autres, sans rassemblement, mais le Christ nous a toujours rassemblés par sa présence parmi nous. ‘Je suis avec vous tous les jours … Je suis le chemin, la vérité et la vie …’’, nous rassure le Seigneur, même à travers les tempêtes de la vie.

L’évangile selon Saint Jean s’écrit à une période de grandes souffrances pour les chrétiens : ils n’ont plus accès à leurs synagogues et ils ont perdu le contact avec leurs communautés respectives. C’est dans ce contexte difficile de persécution et autres contraintes que les chrétiens ont reçu des paroles réconfortantes que St Jean met dans la bouche du Christ : « Ne soyez pas bouleversés. Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi’’. Vous remarquerez aussi que ces paroles sont souvent choisies par les familles lors des obsèques, célébrations d’à-Dieu à leurs proches.

L’événement Covid-19 est en train de nous faire vivre des heures semblables à celles des premiers chrétiens : peurs angoissantes, avenir incertain, fractures de nos relations, menace d’une crise économique et de récession, chômage, violence, faim, mal moral et mal psychologique …

D’autre part, l’effet Covid-19 ne vient pas balayer et envoyer aux oubliettes nombre des crises qui secouent notre Eglise : baisse de la pratique religieuse, diminution des vocations, multiplication des mutations et des changements, abus d’autorité, abus de conscience, abus sexuels, abus de gestion … tout ce qui sème un vent de panique même chez les plus fidèles et donne l’impression que rien ne va plus.

La page d’évangile de ce 5 ème dimanche de Pâques nous invite non seulement à croire en Jésus mais aussi à faire ce qu’il a fait. « Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais. » Confiance ! Jésus a fait confiance à son Père et il a pris avec courage la place du serviteur, pour apporter le réconfort aux affligés, protéger les plus vulnérables et défendre le droit des opprimés. Il promet une place à celles et ceux qui veulent être ses mains, son cœur, ses pieds, ses oreilles … dans notre monde : une Eglise - Hôpital de Campagne, lieu du service et de l’accueil de l’autre.

Si Saint Jean ne mentionne pas l’institution de l’eucharistie dans son évangile, mettant en avant le lavement des pieds, ce n’est pas parce que l’eucharistie est moins importante pour lui. Mais Jean veut souligner que ceux qui se réunissent ‘’le premier jour de la semaine pour rompre le pain’’ sont ceux qui sont au service les uns des autres – comme le Christ l’a été durant sa vie.

Frères et sœurs, nous sommes appelés à témoigner de la puissance de l’amour plus fort que la mort, à quitter nos ténèbres pour marcher vers la lumière, à poursuivre l’œuvre créatrice de Dieu, à voir en l’autre le Visage de Dieu.

Nous n’avons pas suivi une idée, une doctrine … nous avons suivi quelqu’un, Jésus-Christ, Visage du Père Créateur ; non seulement un ‘’Maître spirituel’’, mais aussi un Exemple vivant de ce que nous devons faire dans notre vie quotidienne.

Jean Mabundi