Un Peuple Souverain. Assemblée des Saints Enregistrer au format PDF

Jeudi 29 octobre 2020
0 vote

La sainteté que nous rappelle la Toussaint au travers des Béatitudes est certainement la plus grande richesse de l’Eglise ; notre Eglise qui subit aujourd’hui un grand dépouillement. Nous avons fait l’expérience que sa forte structuration et sa puissance qui l’ont rendue trop sûre d’elle-même ne convertissent plus beaucoup le monde.

En effet, il y a toujours risque de confusion entre la souveraineté de Dieu et la souveraineté de l’Eglise. Nous sommes en droit d’imaginer que l’anticléricalisme est le fruit direct du cléricalisme. Dans notre société d’aujourd’hui, l’Eglise a perdu certainement de son prestige. Plus de triomphalisme ! Tous, parce que c’est de nous tous qu’il s’agit, nous avons besoin de revenir à un peu plus de pauvreté, celle que le Seigneur recommande à ses disciples en mission.

Pareille démarche renouvelle notre vie, porte paix et espérance autour de nous ; elle n’est pas un privilège pour certains, mais un appel pour tout chrétien qui prend conscience de la mission qu’il a reçue à son baptême, l’appel à mener une vie digne et fraternelle. Une vie au service des autres, sans conditions, sans hypocrisies …

Mission pas facile ! Elle engage notre parole et nos actes, et ne tolère pas des attitudes distrayantes. Mission d’être présents dans notre monde à la manière de Jésus, source de notre union et de notre communion avec les autres. L’union au Seigneur nous débarrasse de nos esclavages, de nos péchés d’égoïsme, d’injustice, et nous rend resplendissants de liberté et d’amour.

« À la sainteté, disait mère Teresa, nous y sommes tous destinés, toi, moi et tous les autres…C’est une tâche aisée, car en apprenant à Aimer, nous apprenons à être saints  ».

Les saints nous font signe … ils nous montrent le chemin de la vie ; chemin que bien des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants ont pris…ou plutôt, ont reçu du Seigneur … Et ce chemin est praticable …

A tous, belle et magnifique fête de tous les saints.